Gynécomastie
Traitements non-chirurgicaux

Traitements non-chirurgicaux de la gynécomastie

Le traitement médical de la gynécomastie est assez décevant

Selon les étiologies, une androgénothérapie percutanée, du tamoxifène, du danazol, ou de la bromocriptine peuvent être utilisés. Ces traitements n’étant pas anodins, il faut en discuter au cas par cas avec votre médecin.

Chez les patients traités pour un cancer de la prostate, il est proposé un changement d’anti-androgène, souvent avec un léger résultat. Nous ne recommandons pas la radiothérapie localisée des seins proposée en préventif par certains auteurs.

Application d’une crème pour diminuer la gynécomastie

La gynécomastie, ne régresse habituellement pas ou peu avec l’application d’une crème sur les seins. Une application locale d’un gel à base d’androgènes (testostérone) peut réduire certains cas de gynécomastie glandulaire pure.

Régime en cas de gynécomastie due à une obésité

L’hypertrophie des seins apparaît assez rapidement en cas d’obésité. Le régime peut faire diminuer une gynécomasite graisseuse (adipomastie) mais pas une gynécomastie glandulaire.

 

Le traitement chirurgical sera la solution dans la majorité des cas, surtout chez les patients présentant des complications ou chez qui la persistance d’une gynécomastie est gênante sur le plan esthétique.