La consultation
La consultation pour gynécomastie

Consultation pour gynécomastie

La gynécomastie est une opération technique : adressez-vous à un spécialiste

Vous pouvez prendre rendez-vous directement chez un chirurgien esthétique pour le traitement d’une gynécomastie.

Votre médecin de famille, un endocrinologue, un pédiatre pourra aussi vous renseigner sur le sujet, puis vous orienter vers un chirurgien.

Photographie avant Après de turgescence d'aréole

Turgescence d’aréole : photographies avant et après la cure de gynécomastie

Le consultation avec le chirurgien

La consultation pour gynécomastie se déroule au cabinet, elle dure environ 20 minutes pendant lesquelles sont recherchées les causes de gynécomastie (maladie hormonale, trouble thyroïdien, cancer des testicules, cancer du sein).  Le thorax est examiné, un bilan est prescrit et les possibilités opératoires expliquées.

L’examen clinique permet de caractériser la gynécomastie : bilatérale ou unilatérale, centrée ou latérale, dense ou molle, graisseuse ou mixte.

Si l’examen du thorax confirme la présence de la gynécomastie, le chirurgien peut vous dire si la gynécomastie est due à de la glande en excès ou plutôt de la glande associée à de la graisse. Il vous indiquera la technique la plus adaptée : liposuccion, ouverture ou les deux.

Un écoulement mamelonnaire et d’éventuels ganglions axillaires sont recherchés.

Des photographies sont généralement prises pour préparer l’intervention.

La consultation coûte 100 euros en France et 150 CHF en Suisse. Une feuille de remboursement peut être délivrée.

Ce que recherche le chirurgien spécialisé

Les questions du chirurgien permettent de faire le point sur la pathologie : apparition récente ou présence d’une hypertrophie des seins depuis l’adolescence ? Les antécédents familiaux sont recherchés.

Si des examens radiologiques ont été réalisés, leur analyse permet de déterminer la présence d’une gynécomastie (uniquement graisseuse ou graisseuse et glandulaire (mixte)).

Une cause médicamenteuse est aussi recherchée (Neuroleptiques, oestrogènes, antidopaminergiques, amphétamines, digitaliques, chimiothérapie, etc…).

Examens complémentaires et bilan biologique

Des examens radiologiques complémentaires peuvent être demandés: une mammographie et/ou une échographie mammaire permettent surtout de déterminer le contenu, car le diagnostic est posé visuellement. La radiographie pulmonaire permet de rechercher une tumeur des poumons.

Le bilan biologique est surtout hormonal : FSH, LH, prolactinémie, oestradiol et testostérone plasmatique, HCG et TeBG. 
En fonction des résultats, un bilan plus poussé peut être demandé : une échographie des testicule, échographie thyroïdienne, bilan hépatique ou des surrénales.